NE DEMANDEZ PLUS
DE PETITES
AUGMENTATIONS,
DEVENEZ LE PATRON
(OU L’ ACTIONNAIRE)
D’UNE ENTREPRISE
QUI TOURNE !

  • Multiplier votre salaire par 2, 3 ou 5 du jour au lendemain

  • Ajouter plusieurs millions à votre patrimoine en moins de 3 ans

  • Gagner 10 ans sur vos objectifs les plus ambitieux…

Le moyen le plus rapide et puissant d’obtenir tout cela, j’en suis convaincu, c’est de reprendre une ou plusieurs entreprises.

Cela vous paraît réservé à une poignée d’entrepreneurs ? 

Je le croyais aussi.

Pour être honnête je ne l’avais même pas envisagé tellement cela me paraissait impossible !

J’avais tort.

Je creuse ce sujet à fond depuis 6 mois.

J’ai rencontré des serial repreneurs aux 4 coins de la france, des cabinets spécialisés, des avocats, des directeurs financiers…

J’ai découvert que c’est possible sans argent et en partant de zéro.

Aujourd’hui j’y vois la plus grosse opportunité de ma vie. Surtout vu le contexte actuel.

Bonne nouvelle : c’est à votre portée aussi !

J’ai réalisé une formation plus complète que tout ce que j’ai vu.

C’est le plus énorme projet jamais porté par OLI.

Cela peut vraiment tout changer pour vous en 2021.

Et attention, selon moi la situation actuelle est absolument idéale pour se lancer !

Si vous voulez changer de vie et devenir le patron,

Faire ce qui sera peut-être le plus énorme retour sur investissement de votre vie,

Ou faire exploser votre activité (si vous êtes déjà entrepreneur),

Alors lisez attentivement ce qui suit.

Chère lectrice, cher lecteur,

Je n’ai encore jamais raconté cette histoire, mais je pense qu’elle peut être utile.

 

Lorsque j’étais enfant, nous allions en vacances d’été dans un petit village

Par hasard, ce petit village se situait juste à côté d’un village très célèbre et très « chic ».

C’est encore aujourd’hui un endroit huppé où se rendent des gens fortunés.

 

Forcément, nous allions régulièrement nous promener dans l’autre village

Et forcément, en tant que petit garçon, j’étais fasciné par les hommes qui descendaient de magnifiques voitures, et qui allaient dîner chaque soir avec leur famille dans de beaux restaurants.

Nous, le restaurant, c’était une fois par vacances : toujours le dernier jour. Pour ne pas salir la cuisine avant le départ, le lendemain matin à l’aube.

 

J’ai toujours adoré les belles voitures

Et dans ce village « chic », il y en avait des tas.

Évidemment, il y avait des voitures de sport aux couleurs voyantes.

Mais ce ne sont pas celles qui m’inspiraient le plus.

 

J’étais fasciné par les hommes sortant de grosses berlines

Ils n’avaient pas l’air de playboys superficiels.

Il s’agissait d’hommes charismatiques.

C’étaient des « hommes d’affaires ».

 

Là, ils étaient en vacances, mais le reste de l’année…

Je les imaginais toujours entre deux avions, en business class ou même en jet privé. 

Un jour à Londres, un jour à New-York.

A signer des gros contrats internationaux.

Et ça me faisait rêver.

 

Et puis un jour…

Je ne suis plus en vacances. Je suis chez moi, dans le Nord de la France.

Nous sommes un dimanche soir semblable à tous les autres.

Je dois avoir environ 13 ou 14 ans. Et je regarde l’émission « Capital » sur M6.

J’aimais bien cette émission. Elle parlait de « business ».

 

Ce jour-là, l’émission s’intéresse au business des cuisines

Et la caméra suit un homme qui tient un magasin de cuisines, quelque part en France.

 

La caméra filme un parking assez moche, au fond d’une zone commerciale comme il en existe des centaines

C’est un matin d’hiver. Une fine pluie tombe. Il fait encore sombre. Tout est gris.

Bref, ça ne fait pas rêver.

Et là… l’homme arrive sur le parking.

 

QUEL CHOC !

Il conduit une belle et puissante berline.

EXACTEMENT comme celles que je vois l’été.

 

Je prends une claque absolument MONUMENTALE

En une fraction de seconde, je me rends compte que les hommes que j’admire chaque été en vacances ne sont pas du tout des hommes d’affaires internationaux toujours entre deux avions.

Il peut simplement s’agir de types qui tiennent un magasin de cuisine dans la zone commerciale de Chambéry, Roubaix ou Niort.

 

Je ne suis pas déçu. Au contraire, je suis heureux comme jamais !

Pourquoi ?

Parce que j’ai compris que nous sommes dans un monde d’abondance.

Et que pour réussir à avoir une superbe voiture, des vacances de rêve et un gros train de vie, il n’est pas nécessaire d’être un incroyable homme d’affaires international.

Il suffit par exemple d’avoir un magasin de cuisine dans la zone commerciale de Chambéry, Roubaix ou Niort.

ÇA ÇA VEUT DIRE QUE VOUS POUVEZ LE FAIRE AUSSI

Je le découvrirai plus tard, mais il existe des MILLIONS de millionnaires

Chaque année, des millions de luxueuses montres suisses sont vendues.

Chaque année, Porsche vend plusieurs centaines de milliers de voitures.

Chaque année, même Ferrari et Lamborghini vendent des tas de voiture !

 

Et moi, naïvement, je pensais que c’était réservé à une poignée d’élus

PAS DU TOUT !

Chaque année des dizaines de millions de personnes gagnent beaucoup d’argent.

 

Je me souviens avoir lu un article sur un homme possédant deux restaurants tout à fait normaux et se versant 700.000 euros par an

700.000 euros PAR AN !

Cela fait plus de 58.000 euros PAR MOIS !

Presque 2.000 euros PAR JOUR !

 

Un salarié qui touche 2.000 euros par mois peut s’estimer heureux en France…

Vous pouvez espérer 2 % d’augmentation par an, 5 % si vous êtes très bon.

Et encore, probablement pas cette année “à cause du Covid…”.

Votre avenir est… bouché.

 

Alors que quand on est propriétaire d’un business, les limites sautent

Je ne dis pas que les propriétaires de business ont TOUS des revenus incroyables.

Je dis simplement que tant qu’on échange son temps contre de l’argent, il y a une limite qu’on ne passera jamais.

 

Quand on a son business, tout devient possible

Que ce soit un commerce, une entreprise de service… peu importe.

J’ai compris ce jour-là, devant ce reportage, que beaucoup de gens ont beaucoup d’argent.

Et que leur point commun est qu’ils sont tous propriétaires d’au moins une entreprise.

 

Comment faire pour passer de 2.500 à 4.000, 5.000 ou 10.000 euros par mois DU JOUR AU LENDEMAIN ?

La bourse ? Il faut de grosses sommes à miser… et une plus-value ce n’est pas un salaire. Ça fluctue.

Les cryptomonnaies ? Cela doit rester un investissement minoritaire. C’est trop volatile. Là nous cherchons à avoir un SALAIRE multiplié par 2, 5 ou 10 d’ici le mois prochain.

Même avec l’immobilier, c’est presque impossible en moins de 3 ans (et encore, si la banque vous suit).

 

Créer une entreprise ? Oubliez !

Vous partez pour des années de galère.

Oui, c’est vous le patron, c’est VOUS qui fixez votre rémunération.

Mais tant que le business ne rapporte pas gros…

  • Créer son entreprise, c’est partir pour 10 ans de galère,
  • Souvent, sans pouvoir se payer convenablement au début,
  • Et surtout sans AUCUNE certitude de réussir.

 

9 startups sur 10 font faillite dans les 5 ans [1]

Vous avez bien lu : 9 projets sur 10 s’effondrent.

Derrière les beaux discours de “startup nation” d’Emmanuel Macron, il y a un constat cruel.

La raison principale de l’échec ? Vous n’allez pas le croire :

C’est simplement car il n’y a pas de demande pour le “produit miracle” ou “l’idée révolutionnaire” !

Ils sont des centaines à chercher LA bonne idée.

 

A côté de ça, des dizaines de milliers de vraies entreprises ne trouvent pas de repreneur

Elles sont 40 000 en France CHAQUE ANNÉE. [1]

Ne sacrifiez pas votre santé et votre famille pour des chimères de création d’une start-up révolutionnaire.

Reprenez simplement une entreprise qui a déjà des clients, qui encaisse du chiffre d’affaires et réalise des bénéfices !

Et versez-vous un salaire de patron dès le premier jour !

 

En effet, il existe quelque chose d’incroyablement puissant

Une vraie solution, simple, et qui peut tout changer pour vous.

Une solution avec un taux de succès BEAUCOUP plus élevé car elle repose sur un vrai besoin et sur un business existant.

 

Une solution qui pourrait vous permettre, du jour au lendemain :

De devenir patron (finis les supérieurs insupportables),

De passer de 2.500 à 5.000 euros par mois (donc non seulement ne pas perdre votre salaire, mais en plus l’augmenter),

D’ajouter des MILLIONS à votre patrimoine en moins de 3 ans,

Sans prendre le risque IMMENSE de créer une entreprise (car elle existe déjà !)

Car oui, cette solution c’est la

REPRISE D’ENTREPRISE

Imaginez-vous, dans quelques mois

Vous n’êtes plus salarié.

Vous êtes le patron d’un hôtel (ou d’un restaurant, ou toute autre entreprise d’un secteur que vous aimez !).

Vous vous versez un salaire 2 fois plus élevé que votre salaire actuel (vous avez simplement repris le salaire de l’ancien dirigeant).

 

Vous n’avez plus de limites

Et vous êtes d’ailleurs sur le point de reprendre deux autres hôtels (ou restaurants, ou entreprises de votre secteur de prédilection)

Plus personne ne vous fixe de limites, ne vous refuse d’augmentations ou de primes.

VOUS êtes le boss (ou mieux, l’actionnaire, et un gérant travaille pour VOUS)!

 

C’est une arme de construction massive… et rapide

Ce type d’investissement peut générer les gains les plus fous dans les délais les plus courts.

Je connais un ancien comptable licencié à 5 ans de la retraite… aujourd’hui patron heureux de 8 boulangeries !

Un trentenaire parti de rien il y a 3 ans (sans argent, sans rien)… aujourd’hui à la tête d’un groupe de 200 personnes (à 32 ans) !

Ou encore un jeune sans diplôme qui a racheté une vieille imprimerie et fait une plus value de 200.000 euros à la revente en quelques mois !

 

Pour ceux qui ont les épaules, c’est l’un des leviers d’enrichissement les plus puissants qui soient !

Ce n’est pas pour rien si TOUS les hommes les plus riches du monde sont à la tête d’entreprises.

En France, 6 “self made men” sur 10 le sont devenus en rachetant des entreprises !

François Pinault, 5e fortune française, a démarré avec une petite scierie !

 

Ecoutez quelques anecdotes de mon expert :

PROBLÈME

Si vous êtes quelqu’un de rationnel vous devez immédiatement voir s’agiter 2 choses contradictoires dans votre tête :

UN PANNEAU OPPORTUNITÉ

DES DIZAINES DE PANNEAUX « DANGER »

  1. Je n’y connais strictement RIEN, je n’ai pas les CONNAISSANCES !

  2. Et puis avec quel ARGENT ?

  3. “Si c’était simple, tout le monde le ferait”

  4. “Tant de choses peuvent mal tourner…”

  5. “Je dois basculer à 100% ou je peux garder mon JOB ?”

  6. “Ma femme ne me laissera jamais faire un truc pareil : j’ai une FAMILLE !”

  7. “Par les temps qui courent c’est TROP RISQUÉ !”

  8. “Je suis trop jeune (ou trop vieux) !”

 

En effet, si on ne fait pas les choses correctement, c’est simple : on court à la catastrophe

Mais… c’est comme pour tout.

C’est exactement pareil pour l’immobilier.

 

Ces craintes ne vous rappellent rien ?

Si, ce sont exactement les mêmes que celles qui vous empêchaient de vous lancer dans l’immobilier !

Aujourd’hui des milliers de lecteurs OLI qui n’y connaissaient rien, qui n’avaient pas d’argent et une famille inquiète sont propriétaires d’un ou de plusieurs immeubles de rapport !

Comme cet homme au témoignage devenu classique :

« La personne qui m’aurait dit il y a 3 mois que j’allais acheter un immeuble de 4 appartements cette année m’aurait bien fait rire. Aujourd’hui j’en ai 3. L’un d’eux était à 415.000 euros négocié à 288.000 euros. Tout cela, je vous le dois, c’est vous qui m’avez mis sur les bons rails, qui m’avez prodigué tant et tant de bons conseils et indiqué tant d’erreurs à éviter. »

Yves

X

x

Aussi fou que cela puisse paraître, reprendre une entreprise n’est pas très différent d’acheter un immeuble

Une entreprise en difficulté c’est comme un immeuble de rapport qui nécessite beaucoup de travaux !

Une entreprise saine c’est comme immeuble refait à neuf et entièrement loué.

Un immeuble sans travaux coûte plus cher qu’un immeuble avec travaux.

Une entreprise saine coûte plus cher qu’une entreprise en difficulté, c’est pareil !

Et comme pour les immeubles, vous n’avez pas besoin d’avoir l’argent sur votre compte en banque pour devenir propriétaire !

 

 


Comme pour un immeuble,

il n’y a que 2 vraies questions

 

  • Comment on fait quand on n’y connaît rien?

     

  • Comment on finance cet investissement quand on n’a pas l’argent ?

     

et une supplémentaire ici :

 

  • Entreprise saine ou en difficulté : que faut-il viser?


Tout le reste ce ne sont que des détails techniques et des excuses

Jusqu’à présent, ce genre d’affaires n’était pas forcément accessible à tout le monde, c’est vrai.

Mais en 2021, je pense que ce sera le cas. Et ce sera énorme.

Personnellement, je suis dans les starting-blocks.

Je compte reprendre autant d’entreprises que possible. Je vise au moins 12 : Une par mois.

 

Attention : il y a URGENCE !

Chaque année, sur 100 000 entreprises à reprendre, 40 000 ne trouvent pas preneur. [1]

QUARANTE-MILLE PAR AN !

Quand j’ai appris cela je suis tombé de ma chaise.

Il y a donc déjà des tonnes d’opportunités.

Et ce chiffre s’apprête à EXPLOSER !

LE MOMENT EST ABSOLUMENT IDÉAL POUR SE LANCER !

La dernière crise comme celle-là remonte à 2008,
C’était il y a 13 ANS

Nous sommes en train de vivre un moment absolument unique à mes yeux.

Les générations futures diront peut-être que nous avons été au bon endroit au bon moment.

C’est comme les actions qui ont baissé en mars : il n’y aura qu’à se baisser !

X

La crise du Covid-19 est une CATASTROPHE pour l’économie

Pour l’immobilier cela rend les choses compliquées.

Pour les PME et TPE, c’est encore pire :

L’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) estime que la crise du Covid-19 devrait conduire à une hausse de presque 80% des défaillances d’entreprises début 2021. [2]

X

Cela a déjà commencé

Le gel des cessations de paiement et les aides de l’Etat ont apporté un sursis de façade.

Mais ces protections atteignent leurs limites.

X

Plans de sauvegarde, redressements judiciaires, dépôts de bilan

Les chaussures André ont été la première marque à être victime du coronavirus, suivie par Camaïeu, Naf-Naf ou La Halle.

Prêt-à-porter et hôtellerie-restauration sont les plus durement touchés :

Célio, Damart, Orchestra, Conforama, Alinéa ou encore Courtepaille sont en difficulté voire au bord de la faillite.

X

Cela ne devrait qu’accélérer dans les mois à venir :

Le nombre d’entreprises qui vont déposer le bilan va EXPLOSER.

Les professionnels parlaient de “bombe nucléaire à retardement” en décembre.

Nous sommes en février.

Ce sont des milliers d’entreprises de toutes tailles qui cherchent des investisseurs ou des repreneurs en ce moment même !

 

Problème pour eux : PEU DE GENS seront en mesure d’agir

C’est-à-dire d’investir ou de reprendre :
  • Soit parce qu’ils sont impactés par cette même crise (les entrepreneurs),
  • Soit parce qu’ils ne savent pas comment faire (la majorité des gens).

X

Opportunité pour vous : VOUS pouvez intervenir !

Il n’est pas plus compliqué de reprendre une entreprise que d’acheter un immeuble de rapport.

C’est comme pour tout : il y a des règles à respecter, une méthode à appliquer… et vous pouvez l’apprendre !

L’opportunité la voici :

Beaucoup d’entreprises à vendre et peu de repreneurs, cela signifie qu’il va y avoir :

  • énormément d’opportunités à prix cassés
  • très peu de concurrence parmi les gens qui peuvent les saisir.

X

Il n’y a qu’à se baisser !

Une crise, par définition, c’est passager, cela ne dure pas éternellement.

2008 était censé être la fin du monde et finalement non.

Là c’est pareil : je ne sais pas combien de temps cela prendra, mais l’économie repartira, comme toujours !

C’est MAINTENANT qu’il faut se former pour faire des affaires qui pourraient vous enrichir pour toute votre vie !

X

Des entreprises qui ont simplement un souci de trésorerie passager vont être à vendre pour une bouchée de pain

Je vous expliquerai plus bas comment il est possible de reprendre une boîte en faillite SANS LES DETTES !

En plus de faire une affaire en or vous sauverez des emplois.

Vous aiderez beaucoup de gens.

C’est gagnant-gagnant !

MAIS ATTENTION

À ce niveau de la lecture il y a 2 types de personnes

C’est comme dans la vie :

Il y a ceux qui se sont laissé submerger par les panneaux “Danger”, la peur de l’inconnu, et qui n’iront pas plus loin…

Et il y a ceux qui voient un défi à relever, une opportunité gigantesque.

Ceux qui ont compris qu’il y a peut-être l’opportunité de leur vie dans les lignes qui vont suivre…

 

Si vous faites partie de la deuxième catégorie, lisez attentivement ce qui suit

Je veux être très clair avec vous d’emblée.

Je ne veux pas donner de faux espoirs.

Reprendre une entreprise ce n’est pas “facile”. Ce n’est pas de tout repos.

 

Attention : ce n’est PAS pour tout le monde

Il faut savoir comment ça marche. Savoir ce que l’on fait.

Il faut oser s’aventurer hors de sa zone de confort.

Il faut être prêt à se lancer à fond dans l’aventure.


Est-ce que c’est la plus énorme opportunité

dont je vous ai jamais parlé ?


→ La réponse est OUI.


Est-ce que c’est fait pour tout le monde ?


→ La réponse est NON.


Oui, reprendre une entreprise est à la portée de tous

Mais NON, ce n’est pas fait pour tout le monde.

  • Il faut se former,
  • Il faut oser sortir de sa zone de confort,
  • Il faut savoir AGIR.

 

Un seul prérequis : LA MOTIVATION

Si vous avez déjà investi dans un immeuble vous savez que c’est un processus qui prend du TEMPS.

Chaque étape est une occasion de tout abandonner.

Reprendre une entreprise c’est pareil.

Mais pas plus complexe, contrairement à ce que je pensais.

Et surtout cela peut se révéler BEAUCOUP, BEAUCOUP PLUS RENTABLE !

 

Je suis passé à côté pendant des ANNÉES

Pour une seule raison :

Je ne l’avais même pas envisagé, tellement cela me paraissait hors de portée.

 

Je croyais que c’était inaccessible

Réservé à une élite d’entrepreneurs qui s’y connaissent.

Réservé à de riches investisseurs qui peuvent mettre des millions sur la table.

En fait je faisais la même erreur que ceux qui pensaient que l’immobilier c’était “pour les autres”.

Vous le savez aujourd’hui, c’est FAUX !

 

La crise actuelle a été le déclic

Beaucoup d’entreprises vont être en difficulté prochainement.

Peu de gens pourront les reprendre.

Et personne non plus pour reprendre les entreprises PARFAITEMENT SAINES !

Il n’y a pas besoin d’être un génie pour comprendre.

 

S’il y a UN MOMENT pour se lancer, c’est maintenant

C’est là que vous devez vous positionner.

C’est là que vous pourriez gagner 10 ans sur tous les autres.

C’est là que votre implication peut payer.

C’est ce que je suis en train de faire.

Je vais vous expliquer comment faire dans les moindres détails

Ensuite, ce sera à vous de juger 

Si vous pensez que ce n’est pas fait pour vous,

Si vous pensez que c’est trop compliqué.

Si vous préférez faire des investissements de moindre envergure.

Il n’y a aucun problème.

En revanche…

Pour ceux qui ont les épaules,

Pour ceux qui voient une solution derrière chaque difficulté,

Vous tenez probablement l’opportunité de votre vie !

Je vais déconstruire les panneaux “danger” listés plus haut

Pour vous montrer que c’est beaucoup plus accessible que vous ne le pensez

”Je n’y connais strictement RIEN, je n’ai pas les CONNAISSANCES !”

D’abord on se détend : je ne vous parle pas de reprendre un groupe du CAC40 !

Une entreprise cela peut être :

  • Un hôtel,
  • Un restaurant,
  • Une boulangerie,
  • Une scierie,
  • Un supermarché
  • Un magasin de meubles ou de cuisines,
  • Un commerce,
  • Un salon de thé,
  • Une entreprise de services,
  • Une entreprise de ménage,
  • Une conciergerie,
  • Une entreprise industrielle…

La liste est infinie.

Il y a des milliers d’entreprises dont vous n’imaginez même pas l’activité.

 

Vous pouvez commencer petit

De la même manière qu’en immobilier on peut commencer avec un appartement ou un parking, en reprise on peut commencer par une petite boîte.

  • Certaines font des millions de chiffre d’affaires,
  • D’autres seulement quelques dizaines de milliers d’euros.

C’est comme les biens immobiliers : il y en a pour tous ! Et le processus est exactement le même !

 

Ensuite, visez ce que vous connaissez

Pensez au secteur dans lequel vous travaillez actuellement (ou dans lequel vous avez travaillé par le passé). Ou un secteur qui vous passionne (pensez à vos hobbies).

On ne parle pas de fabriquer un réacteur nucléaire ou de reprendre une cimenterie si vous n’y connaissez rien du tout !

On parle de reprendre quelque chose que vous comprenez, que vous maitrisez.

Comme cela vous ne vous lancez absolument pas dans l’inconnu : vous prenez juste le poste de patron en faisant le même boulot !

 

Ensuite sachez que reprendre une entreprise c’est infiniment plus facile que de créer à partir de zéro

Pourquoi essayer de construire une voiture quand on peut en acheter une toute faite ?

Pourquoi construire un immeuble quand on peut en acheter un déjà loué et rénové (entreprise saine) ou avec quelques travaux que l’on peut faire faire (entreprise en difficulté) ?

 

Pas besoin d’être Elon Musk ou Steve Jobs

Le but n’est pas de créer un truc révolutionnaire mais totalement incertain.

Le but est simplement de reprendre quelque chose d’existant qui tourne !

 

Une entreprise existante a déjà tout :

  • Les clients,
  • La structure,
  • Les salariés,
  • Les process en place.

Vous n’avez plus qu’à REprendre.

 

Une entreprise ce n’est pas si compliqué au fond

Pensez à l’entreprise dans laquelle vous travaillez.

Une entreprise A dans un secteur A fonctionne en gros de la même manière qu’une entreprise B dans un secteur B.

Elle a des fournisseurs, des salariés, des clients, des partenaires, une compta…

  • Si elle a plus de recettes que de charges, ça va
  • Si c’est l’inverse, ça ne va pas.

 

Ce que je dis vaut pour 95% des entreprise et des repreneurs

Comme en immobilier : acheter un garage ou un appartement, c’est le même process.

Bien sûr il y a des exceptions.

Mais dans les grandes lignes c’est pareil.

 

Vous gagnez instantanément 10 ans !

En rachetant BOUM ! Du jour au lendemain vous êtes patron d’une boîte de 5, 10 ou 50 salariés !

Pas besoin de TOUT mettre en place : il y a déjà des choses qui tournent.

Parfois il n’y a même strictement RIEN à faire : tout tourne tout seul !

Vous arrivez et chacun sait parfaitement ce qu’il a à faire et le fait. Comme tous les jours. Le comptable fait la compta, le commercial vend, etc…

 

Mais attendez, il y a encore plus beau

Vous n’êtes même pas obligé de devenir le patron.

Vous pouvez reprendre et… mettre un gérant.

Qui, comme son nom l’indique, gérera le business pour vous.

Personnellement, c’est bien sûr ce que je compte faire.

Le gérant me rendra des comptes une fois par semaine.

 

Et comme en immobilier, vous pouvez faire de l’achat-revente !

C’est ce qu’a fait ce jeune repreneur dont je parlais plus haut, avec une imprimerie.

Vous pouvez reprendre, régler ce qui ne va pas, et revendre intelligemment. Dans son cas, 200.000 euros en quelques mois.

 

Conclusion : il s’agit de devenir repreneur d’entreprise, pas spécialiste d’un nouveau domaine

Reprendre une boulangerie, une boîte dans le BTP ou un garage auto cela ne signifie pas devoir devenir boulanger, cimentier ou mécanicien !

Vous pouvez laisser un autre s’occuper de ces questions.

Vous êtes repreneur, donc investisseur, point.

 

Une fois qu’on y a goûté c’est comme une drogue : impossible de s’arrêter !

J’ai rencontré un contrôleur de gestion qui a perdu son emploi à 50 ans passés.

Dur de retrouver du boulot à cet âge…

La majorité aurait déprimé.

Lui a décidé de racheter une boulangerie… Aujourd’hui il en a 8 (et il ne va pas s’arrêter là) !

 

Moralité : capitalisez sur ce que vous savez faire, pourquoi pas vous après tout !

Il n’y connaissait strictement rien à la boulangerie-pâtisserie…  mais il savait lire un compte de résultat !

Chacun ses points forts et ses points faibles.

Réfléchissez à ce que VOUS savez faire.

Il y a forcément une entreprise ou cela a de la valeur.

“Je ne vais pas reprendre une boîte en FAILLITE,
qui veut d’un bateau qui coule ?!”

Boîte en faillite : distinguer la vraie de la fausse faillite

Ce que j’appelle la vraie faillite c’est une boite condamnée :

Kodak a coulé parce qu’ils vendaient des pellicules pour appareil photo argentique et que le numérique a tout balayé.

Ce genre de boîte il faut les fuir, comme un bien immobilier dans un quartier qui se vide.

Mais une boite qui ferme parce que le patron gère mal ou qu’il pioche dans la caisse, il suffit souvent de changer de patron pour qu’elle fonctionne.

Comme un immeuble qui nécessiterait simplement un coup de peinture !

 

Et l’avantage, c’est que souvent les boîtes en difficulté… c’est gratuit ! (contrairement à un immeuble)

Je vous montrerai pourquoi dans certains cas le propriétaire actuel ne PEUT PAS redresser l’entreprise alors que vous, vous le pouvez assez facilement.

Je vous montrerai aussi des techniques simples qui permettent de sortir une entreprise en difficulté de la plupart des situations.

 

Ensuite sachez que vous n’êtes absolument PAS obligé de reprendre une boîte en faillite

On va voir ensemble que c’est souvent très très intéressant, mais ce n’est pas DU TOUT obligatoire.

Vous pouvez tout à fait reprendre une boîte qui fonctionne.

Mais si elle tourne, pourquoi le propriétaire la vend ?

 

Pourquoi les gens vendent ?

Comme en immobilier, il y a de multiples raisons.

Parfois on voit des affaires incroyables sur leboncoin et on se dit “Où est le loup?”

Et parfois… il n’y en a tout simplement pas !

 

1. Raisons personnelles

Retraite, problème de santé, envie de passer à autre chose, envie de déménager, divorce, plus de motivation…

Plus souvent qu’on ne l’imagine, les cédants ne sont pas intéressés par l’argent. Leurs enfants ne veulent pas de la boîte, et eux veulent transmettre leur bébé. Ils cherchent un lien de filiation plutôt que de l’argent.

C’est pourquoi vous verrez que la dimension psychologique est essentielle.

Une reprise réussie dépend à 90% de la relation de confiance que vous allez créer avec le vendeur (j’y reviendrai).

 

2. Raisons professionnelles

Brouille entre associés, problème de trésorerie, autre projet et surtout actuellement crise du Covid-19…

Des dizaines de milliers d’entreprises parfaitement saines avant la crise vont se retrouver en vente.

Alors qu’elles ont tout pour réussir, seulement un souci passager de trésorerie (ou de gestion).

Et c’est là que vous intervenez !

 

Du BON SENS suffit bien souvent à régler le problème de gestion !

C’est le 1er mythe qui est tombé.

Et c’est logique au fond :

 

Il faut comprendre que beaucoup de chefs d’entreprises sont des pros de leur secteur, mais pas des pros de la gestion d’entreprise

Par conséquent ils font des erreurs et mettent leur entreprise en difficulté alors que c’est évitable.

On m’a raconté l’histoire de ce patron excellent pour trouver des affaires, mais qui n’avait pas embauché de comptable pour la paperasse. Résultat : la boîte concluait réellement seulement 1 deal sur 2 à cause de soucis de procédure !

Le patron ne voulait pas s’occuper de paperasse, sa boîte a été mise en vente !

Le repreneur a juste eu à embaucher un comptable et le tour était joué !

 

Et aussi fou que cela puisse paraître, parfois à la seconde où vous la reprenez une entreprise cesse d’être en faillite, car ses dettes sont effacées !

Donc les deux soucis principaux des entreprises en faillite (gestion et trésorerie) peuvent en réalité être résolus très très facilement.

Laissez-moi vous expliquer :

 

Il faut savoir que lorsqu’une entreprise est en difficulté, elle dépose le bilan

C’est alors le Tribunal de Commerce qui cherche un repreneur.

Souvent, il n’y a personne. Et l’entreprise ferme.

Quand il y a plusieurs repreneurs, le tribunal choisit celui qui fait la meilleure proposition.

Et la meilleure proposition n’est pas forcément la plus chère.

C’est celle qui sauve le plus d’emplois !

 

Dans certains cas bien spécifiques, le repreneur reprend SANS LES DETTES

Cela veut dire que du jour au lendemain, vous devenez le propriétaire et le patron :

  • d’une entreprise,
  • qui a des salariés qui travaillent et connaissent leur job,
  • qui a des clients et un business qui tourne,
  • qui n’a plus de dettes !

Le jour où vous arrivez, vous prenez le salaire de l’ancien patron, et vous voilà installé.

 

Et si je vous disais que l’on peut reprendre une entreprise pour 1 euro ?!

Le plus beau avec les entreprises en difficulté, c’est que l’on peut les reprendre pour 3 fois rien !

Cela paraît ahurissant, mais là aussi il existe des opportunités totalement démentes.

Mais seule une poignée d’initiés s’y intéresse aujourd’hui.

Et ils raflent tout le pactole… pour une bouchée de pain !

”Je n’ai pas l’argent”

Tout est négociable

En reprise d’entreprises, on n’est pas au supermarché, avec un prix fixe indiqué sur l’étiquette.

Ici, tout se négocie, car il n’y a pas DU TOUT 36 acheteurs qui se bousculent.

VOUS êtes le repreneur, VOUS avez les cartes en main !

 

Une boîte qui fait 4 millions de CA reprise pour 100 fois moins cher : c’est arrivé

J’ai cet exemple d’un chef d’entreprise que je connais.

Il a repris une entreprise faisant 4 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Avec toutes les équipes. Tous les clients. Tout le stock.

Et sans aucune dette.

Pour… 40.000 euros !!!!

40.000 euros pour une entreprise qui encaisse 75.000 euros… PAR SEMAINE !!!

 

Le Tribunal de Commerce l’a choisi alors qu’ils étaient 2 à vouloir reprendre, et que l’autre a proposé plus cher

Mais grâce à une astuce (nous y reviendrons), c’est la personne que je connais qui a remporté la mise.

Il a mis 40.000 euros car il les avait.

Vous vous dites peut-être : “moi je n’ai pas 40.000 euros à investir dans une entreprise !”

Pas de panique.

 

Mieux : il est possible de reprendre pour 1 euro symbolique

C’est le cas pour les entreprises en liquidation judiciaire.

Nous verrons comment.

COMMENT ACHETER UNE ENTREPRISE PARFAITEMENT SAINE SANS METTRE D’ARGENT

Comme en immobilier, vous pouvez faire financer par la banque

Et sans même être caution personnelle !

On appelle cela le LBO (de l’anglais Leveraged Buy-Out : acquisition avec effet de levier bancaire)

Ce n’est absolument pas plus complexe que pour un bien immobilier.

Un serial repreneur m’expliquait qu’aujourd’hui ce sont les banques qui se battent pour financer ses reprises !

 

Encore mieux : le crédit-vendeur

Vous n’avez pas d’argent ET aucune banque ne vous suit ?

Pas grave !

Avec le crédit-vendeur on ne sort pas d’argent et on paie le cédant avec l’argent généré par l’entreprise année après année.

 

Il est possible d’acheter avec l’argent de l’entreprise elle-même

C’est idéal si le vendeur est pressé et que vous avez créé une bonne relation de confiance avec lui.

Prenons l’exemple d’un vendeur qui veut 100.000 euros pour son entreprise.

Le crédit vendeur, c’est lui proposer 20.000 euros par an pendant par exemple 5 ans.

Tout le monde est content :

  • Vous financez l’achat avec l’argent de l’entreprise
  • Le vendeur touche 120.000 euros au lieu de 100.000

 

Autre solution : le rachat partiel

Si l’entreprise coute 100.000 euros.

Imaginons que vous ne trouvez que 80.000 euros.

Pas de problème : vous proposez au cédant de ne lui reprendre que 80 % des parts. Et lui garde 20%.

Un autre exemple : Une entreprise vaut 300.000 euros.

Vous payez 155.000 euros et obtenez 51% des parts.

On s’engage simplement, avec le vendeur, sur une valeur future avec priorité pour racheter les 49% restants !

Et on peut même combiner cela à un complément (il touchera un bonus SI l’entreprise s’est bien développée : ainsi, le cédant vous aidera au maximum).

 

Visez la transition en douceur

Souvent, le vendeur va vous accompagner au quotidien pendant 6 mois.

Ainsi, la transition se fait parfaitement en douceur.

Vous ne sautez pas dans le vide du jour au lendemain. Pas du tout !

Non seulement vous avez le salaire, mais en plus l’ancien patron vous aide sur tout !

Et cette solution rassure la banque qui vous financera beaucoup plus facilement.

 

Vous le voyez, il existe des dizaines de techniques

Et tout est possible. Il suffit de négocier, et de proposer des deals gagnants-gagnants.

Vous pouvez bien sûr combiner plusieurs de ces techniques.

Exemple, si une entreprise vaut 500.000 euros, vous pouvez parfaitement :

  • Obtenir un financement bancaire de 200.000 euros
  • Faire un crédit vendeur (donc payer plus tard avec les résultats de l’entreprise) de 200.000 euros
  • Et ne racheter que 80 % donc vous assurer que le vendeur soit ultra-motivé à vous aider.

Sans compter qu’il existe aussi des aides à la reprise d’entreprise…

Bref, c’est comme cela que l’on finit par pouvoir racheter une entreprise qui paraissait totalement inatteignable !

 

Votre seule limite c’est votre imagination

J’ai entendu des dizaines d’histoires de reprise plus folles les unes que les autres pendant les 6 derniers mois.

Vous le voyez, l’argent n’est vraiment pas un problème.

Quand on ne veut pas, on trouve des excuses.

Quand on veut, on trouve des solutions.

 

Et dites-vous que le cédant est souvent là pour vous aider !

Bien souvent il ne trouve pas repreneur.

C’est un moyen de voir son “bébé” continuer à grandir.

Ou tout simplement ne pas perdre la face en devant fermer.

Vendre pour une bouchée de pain est toujours plus honorable que de déposer le bilan.

C’est LUI qui va vous présenter son banquier et vous aider.

Bref, avoir de bons rapports avec le cédant est souvent capital (sauf quand c’était lui le problème) !

JE RECAPITULE

C’est l’opportunité de ma vie (et probablement de la vôtre)

Cet investissement est à mes yeux le roi de tous les investissements, car il peut vous faire gagner au moins 10 ans (mais plutôt 20 ou 30 ans) d’un coup.

Le moment c’est MAINTENANT, à cause de la situation actuelle

Je pense pouvoir gagner plusieurs millions d’euros en 2021 uniquement avec cela

Certains d’entre vous pourraient gagner beaucoup plus que moi, d’autres beaucoup moins. Mais même ne gagner ne serait-ce « que » 50.000 ou 100.000 euros avec ça sur 2021 est vraiment 100 % faisable à condition d’agir maintenant et correctement.

 

Cet investissement est accessible quelle que soit votre situation actuelle

Que vous ayez de l’argent ou non.

Que vous ayez 25, 35, 45 ou 55 ans.

Que vous soyez sans emploi, salarié ou à votre compte.

En fonction de votre situation vous allez le faire différemment, mais vous allez le faire !

 

C’est fait pour vous :

  • Si vous voulez changer de vie et devenir patron
  • Si au contraire vous n’avez pas du tout envie de changer votre situation actuelle (moi par exemple, je ne vais pas changer de vie, ce sera juste un investissement, mais aux résultats potentiels énormes).
  • Si vous êtes déjà entrepreneur et voulez passer à la vitesse supérieure !

 

Vous pouvez le faire.

Même si aujourd’hui vous n’avez RIEN :

Pas de connaissances particulières,

Pas de réseau,

Pas d’expérience dans le domaine.

RIEN N’EST COMPARABLE À LA PUISSANCE DE LA REPRISE D’ENTREPRISE

Vous pourriez gagner des centaines de milliers d’euros en une seule reprise-revente.

Vous pourriez gagner du jour au lendemain ce qu’auparavant vous gagniez en 10 années à vous lever chaque matin pour aller travailler pour un patron.

Vous pourriez faire une reprise et revendre, partir 6 mois en vacances. Puis revenir pour faire la suivante.

Vous pourriez faire quelques reprises et être tranquille toute votre vie. Ne plus jamais avoir à faire quelque chose que vous n’avez pas envie de faire.

Vous pourriez oublier le froid de l’hiver, les embouteillages, les collègues, le chef…

Une fois que vous SAVEZ comment reprendre, vous avez de quoi être tranquille À VIE !

Il y a des dizaines de milliers d’entreprises à reprendre. Il n’y a qu’à se servir.

Tout cela à une condition

Appliquer LA bonne méthode.

 

Explosez vos barrières mentales

Aucun repreneur n’est NÉ repreneur.

Tous se sont formés, ont commencé petit et grossit petit à petit.

 

Le plus dur c’est le premier pas, ensuite tout devient de plus en plus facile

Le serial repreneur que j’ai rencontré me disait qu’au bout de 2 ans seulement on venait déjà le voir pour lui proposer des boîtes à reprendre !

La plus compliquée, c’est la première. Ensuite, on peut réitérer, rachèter ses concurrents, ses fournisseurs… Et on peut faire des synergies entre ses entreprises !

C’est généralement de plus en plus simple, rapide… et rentable.

 

Je dis que même les plus grands ont bien dû commencer quelque part

François Pinault a commencé avec une petite scierie.

Aujourd’hui il est la 5ème fortune française.

Je ne dis pas que vous serez la 5ème fortune française demain, je dis que…

 

La seule limite dans cet univers, c’est celle que vous vous fixez

Votre seule limite, c’est vous.

Croyez en vous, et vous réaliserez de grandes choses !

Combien voulez-vous gagner sur les 3 prochains mois ?

20.000 euros ?

100.000 euros ?

300.000 euros ?

Pas de problème, VOUS avez les cartes en main.

Ça ne dépend QUE de vous. De votre volonté et de votre implication.

 

Vous vous fixez l’objectif que vous voulez

Vous pouvez :

Soit reprendre une entreprise et en faire votre nouveau métier, être le patron, vivre une nouvelle vie…

Soit vous pouvez faire une reprise et mettre un gérant qui s’en occupera pour vous (parfois un salarié qui est déjà dans l’entreprise et qui ne demande que cela !).

C’est exactement ce que je compte faire.

 

 

(Presque) plus RIEN ne vous sera inaccessible

Un investisseur immobilier qui rencontre le succès peut devenir rentier.

Un repreneur d’entreprise peut obtenir des sommes délirantes en un laps de temps beaucoup plus court !

Vous avez envie de ce voyage ? De cette voiture ? De cette maison ?

Il ne sera plus question d’économiser lentement, sur chaque salaire, pendant des années, et d’attendre.

Il s’agira simplement de vous dire « OK, je fais une reprise, et je me l’achète ». 

 

Plus besoin d’économiser. Créez l’argent !

Vous avez une compétence qui vous permet de créer l’argent dont vous avez besoin, quand vous en avez besoin.

  • Certains voudront faire le minimum pour vivre tranquillement.
  • D’autres voudront faire beaucoup pour gagner beaucoup.

 

Certains vont faire une reprise et s’arrêter là, d’autres vont multiplier les reprises afin de se constituer un véritable empire

Cela dépend de chacun.

C’est vous qui voyez.

Il y a en revanche un grand point commun :

 

Pourquoi continuer à bosser pour un patron quand on peut (très très bien) vivre de ça

Au début, on fait ça à côté de son travail.

On fait une reprise. Puis deux. Puis trois.

Et rapidement, on décide de ne plus faire que ça, parce que c’est comme un jeu.

 

Pourquoi travailler tous les jours, 250 jours par an, quand on peut simplement acheter une entreprise et prendre le salaire de l’ancien patron, tout simplement

Mais encore une fois, cela dépend de chacun.

L’important, c’est que vous soyez libre, maître de votre destin.

C’est VOUS qui décidez combien vous gagnez.

Et cela a une conséquence inattendue (j’en parle plus bas).

 

Toutefois, attention : je n’ai jamais dit qu’au début c’était facile

Combien de personnes ont voulu se lancer sans rien y connaître, et se retrouvent 5 ans plus tard, toujours à rembourser leurs erreurs ?

Combien de personnes se sont lancées dans le mauvais secteur et se sont retrouvées elles-mêmes en faillite ?

Combien ne connaissaient pas les mille trucs et astuces du métier ?

Combien ont cru dénicher la bonne affaire alors qu’elles ont simplement acheté la boîte dont personne ne voulait ?

Combien de personnes, mal renseignées ou pire, mal conseillées, ont choisi le mauvais support d’investissement ?

Combien de personnes n’ont pas su gérer la fiscalité ?

La réponse : beaucoup trop.

 

Il n’y a AUCUNE place pour l’improvisation ici

Il y a 36 solutions de reprise.

Mais il y a des fondamentaux à connaître.

 

Celui qui les connaît pourraît obtenir tout ce dont il rêve

Les autres pourraient passer des nuits blanches et perdre beaucoup.

 

Ni exceptions ni approximations

Mille choses peuvent déraper.

Vous pouvez vous tromper, et une erreur coûte très cher.

J’AI RÉALISÉ LA FORMATION ULTIME

C’est à mes yeux ce que vous trouverez de plus complet, clair et accessible sur la reprise d’entreprise à partir de zéro.

 

Je détaille tout avec les experts et serial repreneurs que j’ai rencontrés

Toutes les erreurs qui coûtent cher.

Toutes les choses à faire (et celles à ne surtout pas faire).

 

Cette page est le seul endroit où vous avez accès à ÇA

Par « ça » je veux dire toute l’expertise de plusieurs experts compilée dans une formation vidéo ultra complète.

Vidéo après vidéo, vous découvrirez étape par étape comment reprendre une entreprise.

Le résultat est unique en France à ma connaissance.

 

Les meilleurs experts révèlent ABSOLUMENT TOUT de A à Z dans la formation :

Ma formation la plus complète jamais enregistrée

En tout cela représente plus de 15 heures de vidéo !

Aucun aspect n’a été laissé au hasard.

Chaque sujet a été couvert, de l’achat à la revente en passant par la recherche, le financement…

Chaque expert livre tout ce qu’il sait, pour que VOUS réussissiez chaque étape.

 

Je vais détailler un peu, ce sera plus clair :

x

Il y a un dernier point que je n’ai pas abordé…

Comment on rachète ?

Je veux dire fiscalement :

  • En nom propre ?
  • Ou via une société ?

ATTENTION DANGER !

Si vous reprenez en nom propre, si vous êtes caution personnelle, en cas de faillite c’est VOUS qui devez assumer, sur VOTRE argent, VOTRE patrimoine.

 

Je recommande de ne jamais vous mettre caution personnelle

C’est trop risqué à mes yeux.

C’est comme cela que des patrons en difficulté finissent endettés.

 

Il existe un moyen de se protéger totalement

Il permet de dissocier vos investissements et votre vie d’un côté, de votre reprise de l’autre.

En cas de faillite, VOUS ne serez pas ruiné.

Vous ne serez pas obligé de vendre vos biens immobiliers ou pire, votre résidence principale.

Vous et votre famille ne risquez rien.

 

Ma solution : faites exactement comme pour l’immobilier

Utilisez un VSI (Véhicule Spécial d’Iinvestissement).

C’est comme une holding immobilière qui possède votre (ou vos) SCI.

Là il s’agit d’une holding dédiée, qui possède votre (ou vos) entreprises reprises.

Que des avantages

  • Non seulement elle vous protège,
  • Mais en plus elle facilite beaucoup de choses, notamment l’achat avec des associés ou le LBO,
  • Vous pourrez et enchaîner ultra facilement les reprises au sein de votre VSI,
  • Et fiscalement vous n’alourdissez pas VOS impôts, tout est cloisonné.

C’est LA solution ultime pour reprendre sans stress et enchaîner les reprises !

 

Un VSI coûte en moyenne 1.200 euros

Et tenez-vous bien…


JE VOUS OFFRE
GRATUITEMENT
LA CREATION
DE VOTRE VSI !


 

 

Deal N°1 : Création de votre VSI offerte gratuitement

Soit 1.200 euros d’économie !

Sans parler de la certitude d’avoir affaire à un expert fiable, compétent, qui maîtrise parfaitement le sujet (et qui ne vous surfacture pas) ; MON propre expert-comptable !

 

Deal N°2 : – 50 % sur le premier exercice comptable des 2 sociétés

Pendant 1 an, mon expert-comptable vous fera 50 % de réduction sur la compta de votre V.S.I…. ET de la société que vous reprenez !

La comptabilité dépend généralement du Chiffre d’Affaires (CA) de la société que vous reprenez : cela va de 840 à 10.000 euros d’économie !

Donc je vous offre aux bas mots 840 euros d’économie en plus… voire beaucoup plus !

 

Deal N°3 : 33 % de réduction sur les honoraires de l’expert

En plus de cela, mon expert-comptable vous fera 33 % de réduction sur ses honoraires sur l’accompagnement dans l’analyse de la société que vous voulez reprendre !

C’est l’étape cruciale où les chiffres de l’entreprise cible sont revus en détail pour bien s’assurer que tout est ok.

Un peu comme si vous visitiez un immeuble avec un spécialiste des travaux pour s’assurer que tout est aux normes.

On peut là aussi estimer une économie de minimum 840 euros… mais potentiellement 10.000 ou 20.000 euros !

 

Vous n’êtes pas du tout obligé de passer par lui, mais je vous le recommande vivement

Car vous pouvez avoir confiance en lui et EN PLUS il vous facture un tiers moins cher qu’à ses autres clients !

Ces honoraires dépendent du CA de la société cible et des heures de travail que cette analyse représente.

 

Deal N°4 : Ce n’est toujours pas tout !

Mon expert-comptable vous offre une L.O.I. type (lettre d’intention).

La L.O.I. est le document que vous signez avec le cédant lorsque vous commencez à négocier une reprise (un peu l’équivalent du compromis en immobilier).

Et comme en immobilier, il faut mettre les bonnes clauses pour bien vous protéger !

 

Je récapitule ce deal hors norme :

  • La création gratuite de votre VSI par MON expert-comptable : valeur 1.200 euros ;
  • 50% de réduction sur le premier exercice comptable de vos 2 sociétés(le VSI et la cible) : valeur 840 euros MINIMUM ;
  • 33% de réduction sur ses honoraires si vous le choisissez pour vous accompagner dans l’analyse des comptes de la société cible : valeur 840 euros MINIMUM !
  • Une LOI type fournie gratuitement, qui vous protège efficacement d’entrée de jeu.

Soit un TOTAL de 2.880 euros d’économie MINIMUM

(mais cela peut largement dépasser les 20.000 euros d’économie !)

Pour bénéficier de ces conditions complètement exceptionnelles, une seule condition :

Il faudra simplement avoir la LOI. signée (c’est un peu l’équivalent du compromis en immobilier).

Et vous engager à laisser la comptabilité de la société reprise pendant 3 ans chez mon expert-comptable.

Ces deux conditions lui permettent :

  • De ne pas créer des dizaines de VSI pour rien,
  • De gagner quand même un minimum sa vie. Je pense que c’est normal !

 

Maintenant tenez-vous bien

J’ajoute LE truc qui fait toute la différence :


IL A ACCOMPAGNÉ AVEC SUCCÈS
DES CENTAINES DE REPRENEURS
AU COURS DE SA CARRIÈRE !


 

C’est ce qui va tout rendre possible pour les plus motivés d’entre-vous

L’expert avec qui j’ai tourné cette formation propose les services de son cabinet pour VOUS permettre de réussir votre première reprise.

Vous ne serez pas seul : des pros dont c’est le métier depuis des décennies seront à vos côtés.

Et pas n’importe quels pros : des pros de confiance.

 

Que contient l’accompagnement négocié ?

  • Définition de la cible recherchée et propositions
  • Analyse des cibles qui auront retenu votre attention (analyse de DATAROOM, de dossiers de présentation…)
  • Rédaction d’une offre de reprise
  • Préparation des réunions avec les cédants et/ou les organes de la procédure (en cas de société en difficulté)

 

Paiement 100% au succès pour la reprise d’un fond de commerce !

Vous avez bien lu : aucun honoraire ne sera facturé en cas d’échec de la proposition.

Ils croulent sous les demandes en ce moment, alors ce que j’ai négocié relève du miracle !

Si cela ce n’est pas avoir confiance dans ses capacités…

 

Paiement 80 % au succès pour la reprise d’une PME

Là ils demandent 20 % de rémunération fixe, car cela demande beaucoup plus de travail de leur côté.

Vous pouvez vous renseigner, ces conditions sont juste folles.

 

Vous n’avez pas idée de la valeur de cet accompagnement

Au lieu d’un saut dans l’inconnu, vous faites un baptême avec un moniteur qui cumule des centaines de sauts réussis à son actif !

Au lieu d’affronter ce monde nouveau seul, vous le faites épaulé par des pros rompus aux subtilités de ce univers.

 

En revanche attention : ce ne sont pas des « nounous »

Ces experts n’ont pas de temps à perdre, leur expertise vaut cher.

Il sont là pour vous épauler, vous conseiller, vous guider.

PAS POUR FAIRE LE BOULOT À VOTRE PLACE !

Je vous demande de ne faire appel à eux que lorsque vous aurez bien visionné la formation est anticipé votre cible souhaitée.

 

RÉCAPITULATIF :

formation + deals + accompagnement 

c

Et pour aller TOUJOURS PLUS LOIN dans le contenu de cette formation

Je vous prépare ENCORE d’autres bonus pour vous faciliter votre reprise.

Pour VRAIMENT la rendre accessible à tous.

Je ne vous en dis pas plus pour l’instant : je le dévoilerai aux membres au fur et à mesure ! 

CONCLUSION :
VOUS ÊTES À LA CROISÉE DES CHEMINS

 

Aujourd’hui vous travaillez toute la semaine pour un salaire nettement insuffisant

Vous n’avez pas les possibilités que vous voulez. Les vacances que voulez. La vie que vous voulez.

 

Je vous propose de passer dans la dimension supérieure

Celle des patrons, actionnaires, repreneurs d’entreprise.

Je vous propose de faire ce qui pourrait multiplier votre salaire actuel par 2, 5 ou 10 du jour au lendemain,

 

Sans avoir à vous lancer dans la galère de la création d’une entreprise

Pensez au temps et à l’énergie que vous perdez actuellement alors que des milliers d’entreprises parfaitement saines ne trouvent PAS de repreneur.

Pensez qu’il est ici possible de gagner 1 an, 5 ans ou 10 ans (10 ans !!!) de salaire sur une seule opération.

 

C’est à vous de faire ce choix. Personne ne pourra le faire pour vous

Si vous n’êtes pas déterminé, laissez votre place aux autres.

Si vous avez trop peur, laissez votre place aux autres.

 

Personnellement, je vous conseille de ne pas laisser passer une opportunité pareille

Une formation qui vous apporte sur un plateau le moyen de changer de vie, la possibilité de toucher l’équivalent de 3 ans de salaire (voire plus !) sans forcément prendre un nouveau job, ça ne court pas les rues.

Si vous voulez vous donner les moyens de vos ambitions, vous êtes au bon endroit !

 

Concrètement, comment ça va se passer

1 – Vous suivez la formation vidéo 

2 – Vous vous mettez en quête de votre première opportunité 

3 – Vous vous faites accompagner par des professionnels 

4 – Vous réalisez votre première reprise d’entreprise !

 

À partir de ce moment-là, vous aurez tout :

  • Le savoir,
  • Une première expérience,
  • L’argent de cette première expérience,
  • Et surtout, la liberté de pouvoir recommencer à tout moment, quand bon vous semblera.

 

C’est une nouvelle vie qui s’offre à vous

Devenir repreneur à succès, c’est passer un cap, embrasser une vie débarrassée des contraintes communes.

Vous savez que vous pourriez gagner de l’argent quand vous voulez, en fonction de vos besoins et de vos envies. Pas en fonction du bon vouloir de votre patron.

Vous avez cette sérénité de posséder quelque chose que rien ni personne ne pourra jamais vous enlever : votre très lucrative compétence de savoir faire des reprises d’entreprise.

Vous savez que votre famille pourrait ne plus jamais manquer de rien, car il vous suffira de faire une reprise à succès pour gagner plus que la plupart des gens en 10 ans.

Vous ne regarderez plus jamais rien en vous disant « je ne peux pas me le payer ». Vous vous direz simplement « je dois faire une reprise, et c’est à moi si je le veux ».

 

Votre vie pourrait changer radicalement

Dégager des centaines de milliers d’euros d’un coup ça peut vous pousser à quitter votre job pour ne faire que ça : ce changement de vie peut faire peur.

Dégager des centaines de milliers d’euros d’un coup ça peut faire tourner la tête : gardez les pieds sur terre.

Dégager des centaines de milliers d’euros d’un coup ça crée des jalousies : il faut assumer ça.

 

N’ayez pas peur de devenir riche

Je suis très sérieux.

Cette formation ne vous apprend pas uniquement une méthode d’enrichissement rapide.

Elle a le pouvoir de radicalement changer votre vie.

Et la vie de dizaines de personnes (votre entourage, et vos salariés que vous aurez sauvés du chômage !).

 

Le regard des autres va changer. Vous serez LE PATRON

Tous ceux qui sortent du cadre d’un emploi salarié et du rythme métro-boulot-dodo mettent mal à l’aise ceux qui y sont restés.

Si ça vous fait peur, c’est que la reprise n’est pas faite pour vous.

 

Arrêtez de laisser les autres ramasser en 3 jours ce que vous gagnez en 1 an

Vous pouvez le faire, quelle que soit votre situation actuelle.

Cela ne dépend que de votre choix.

Sur cette page.

Maintenant.

REGARDEZ CE QU’EN DISENT LES PREMIERS MEMBRES !

« Merci beaucoup, j’ai bien commencé le premier module en compagnie de XXXXXX. C’est très intéressant, avant je n’avais jamais envisagé reprendre une entreprise, maintenant je me dis que tout est possible ! Je pense que c’est surtout une question de motivation, de détermination […]. Un grand merci de m’offrir la possibilité de suivre cette formation, je pense qu’elle est en train de m’ouvrir un nouvel horizon ! »

Marc

« PS : Le contenu de la formation est super jusqu’à présent ! Un grand merci ! »

Florent

« C’est je crois la première fois que je fais un commentaire sur une de vos formations. Mais celle sur la reprise d’entreprise est tellement passionnante que je ne peux pas m’empêcher de le faire. J’investis dans l’immobilier depuis 4 ans et vos formations à ce sujet m’ont permis d’accélérer la construction de mon patrimoine. Mais là vous me faites découvrir un angle d’investissement auquel je n’avais pas du tout pensé, celui de la reprise d’entreprise. Je dois dire que cette perspective m’enchante comme jamais et la qualité de vos vidéos et des intervenants donne franchement l’envie de franchir le pas. »

Peter

« Je suis activement ta formation et je viens de convaincre mon éventuelle future associée pour nous lancer dans cette nouvelle aventure d’investisseur que je suis déjà en immobilier.
Merci de cette aubaine. »

Nicolas

« Merci Guillaume pour ce retour d’infos,
C’est effectivement encourageant d’avoir du feedback de la part de membres. Où j’en suis ? Dossier numéro 1 :
Je suis en négociation avancée avec une jeune entreprise spécialisée dans le conseil en innovation dont la dirigeante est chercheur.
C’est une entreprise saine. Les clients sont principalement des grands comptes du CAC 40. Il y a un fort potentiel de croissance notamment en développant l’axe digital mais la dirigeante, chercheur à la base, n’a pas l’âme d’un manager. Je rachèterai en faisant un montage en LBO pour prise de participation majoritaire, je conserve la dirigeante et l’adjoint, un DG orienté Business Développement pour booster le CA. Ambition X3 d’ici 3 ans. […].
J’ai d’autres projets en cours dont la création avec 4 autres associés d’un fonds d’investissement dédié à du private equity, un département dédié à la reprise d’entreprises en difficultés. Je vous tiendrai informé des avancées. »

Nicolas

« Bonjour Guillaume,
Quasiment toutes vos formations m’intéressent, d’ailleurs ce mois-ci j’en ai 3 en cours avec vous, et j’hésite sur une 4ème formation (les SCPI) qui m’intéresse.
Je prends un grand plaisir en tout cas d’écouter les différents experts, dont on perçoit l’intelligence mais aussi l’expérience, en même temps que le sens de la pédagogie […]. J’applaudis votre enthousiasme et volonté de partager avec vos élèves.
Concernant plus particulièrement cette formation, je dois vous en dire plus sur ma situation personnelle. Je travaille pour une grande banque et un plan de départ volontaire se profile, avec une enveloppe complémentaire pour toute personne désirant faire de la reprise d’entreprise à titre de reconversion professionnelle. J’ai donc adhéré à votre formation afin d’explorer cette piste et m’aider dans ma prise de décision. A ce stade je suis seulement en mode ‘formation’ et non en recherche active d’une entreprise à reprendre.
Bien à vous »

Cyril

« Bonjour Guillaume,
Je suis avec beaucoup d’intérêt cette formation sur la reprise d’entreprise […]. J’ai aujourd’hui 42 ans, et comme la plupart des gens, je pensais que l’investissement était réservé à une élite, et que nous autres étions condamnés à vivre d’un emploi salarié.
Il y a bientôt 2 ans, j’ai commencé à remettre en cause cette idée reçue […].
Je me suis donc intéressé à l’immobilier locatif, avec l’idée d’investir dans un immeuble de centre-ville (petite ville) à diviser en petits appartements à louer en courte durée. J’apprécie beaucoup également votre lettre Millionaire Mindset, à laquelle je me suis abonné. Parallèlement, j’ai découvert les cryptomonnaies et après m’être documenté sur le sujet, j’y ai investi un peu d’argent. Pour l’instant, je suis gagnant sur cet investissement […].
Je dois dire que pour le moment, le contenu est très qualitatif. Tout ce que dit XXXXXX est parfaitement clair, et je peux relier ses informations à ma propre activité puisque je suis chargé, entre autres, d’analyser les comptes de sociétés ou associations aidées par la Ville.
J’espère donc fortement que je pourrai aller au bout du processus et reprendre une entreprise (je serais plutôt attiré par un fonds de commerce de boulangerie ou de brûlerie de café) […]. Je suis bien déterminé à enfin changer de vie en devenant investisseur, notamment pour assurer l’avenir de mes enfants […].
Vous souhaitant une très bonne journée, je vous remercie encore pour vos éditions et productions, toujours intelligentes et qui donnent envie d’avancer ! »

Charles

COMMENT DEVENIR MEMBRE

  • Vous voulez découvrir TOUT ce qu’il faut savoir pour reprendre une entreprise saine ou en difficulté,
  • Vous avez compris que cette simple connaissance pourrait vous permettre d’être à l’aise toute votre vie,
  • Vous savez qu’avec cela vous allez pouvoir changer complètement de vie à tout jamais,
  • Tout en sauvant des emplois et un tissu économique.

Offre formation + 4 deals + accompagnement

  • Formation vidéo de 8 semaines
  • Accès à MON comptable
  • Création gratuite de votre VSI
  • 50 % sur le premier exercice comptable des 2 sociétés
  • – 33 % sur les honoraires pour l’analyse comptable de la société cible
  • LOI type fournie gratuitement
  • Accès à un appel gratuit avec l’expert de la formation
  • Possibilité de se faire accompagner sur l’intégralité du parcours de reprise suite à cet appel (de la définition des cibles au closing)
  • Facturation à 100% au succès pour un fonds de commerce
  • Facturation à 80% au succès pour une PME/TPE
  • Je bénéficie d’une garantie satisfait ou intégralement remboursé de 3 mois tant que je ne fais pas appel aux services de l’expert-comptable OU à l’appel avec l’expert de la formation

Garantie 100 % satisfait ou remboursé

Cette formation est 100% satisfait ou remboursé pendant 90 jours à compter de votre date de commande.

Aucune question ne vous sera posée. On vous rembourse. Point.

Toutefois, si vous avez utilisé les services de mon expert-comptable ou appelé l’expert, cette garantie prend fin.

C’est-à-dire que tant qu’il n’a rien fait, vous pouvez vous faire rembourser.

A partir du moment où vous le faites travailler pour vous, ce n’est plus possible.

Je pense que vous comprendrez que c’est normal.

C’est tellement fou qu’il n’y a pas à hésiter une seconde !

Une formation de dingue qui vous permet de changer de vie, réalisée avec l’un des meilleurs experts en France, un serial entrepreneur à succès, et un directeur financier, et d’autres intervenants de haut vol, cela n’a pas de prix.

Mais quand en plus elle vient accompagnée de deals et d’un accompagnement sur mesure, cela devient juste dément.

Vous pourriez d’ici quelques années être à la tête d’un véritable groupe qui “pèse” des millions !

Même si vous n’y connaissez rien, même si vous n’avez pas fait les « bonnes études ».

Et en commençant beaucoup plus facilement que ceux qui ont tout fait de leur côté !

 

Ce que nos clients pensent d’OLI (avis spontanés sur une plateforme 100% indépendante) :

Et n’oubliez pas : le timing actuel est absolument sensationnel à mes yeux !

Des centaines d’entreprises bradées devraient être proposées à la reprise dans les prochains mois.

Pour une fois vous allez voir le Covid comme une chance, pas une catastrophe.

Il ne tient qu’à vous de faire de 2021 la meilleure année de votre vie !

 

La décision vous appartient !

Voici les question les plus fréquentes :

Oui, reprendre une entreprise est à la portée de tous. 

Un seul prérequis : LA MOTIVATION

  • Il faut se former,
  • Il faut oser sortir de sa zone de confort,
  • Il faut savoir AGIR.

Si vous avez déjà investi dans un immeuble vous savez que c’est un processus qui prend du TEMPS.

Chaque étape est une occasion de tout abandonner.

Reprendre une entreprise c’est pareil : il faut de la ténacité.

Mais ce n’est pas plus complexe, contrairement à ce que je pensais !

C’est même très similaire !

Comme pour les immeubles, vous n’avez pas besoin d’avoir l’argent sur votre compte en banque pour devenir propriétaire !

Vous pouvez vous faire financer par la banque. Et sans même être caution personnelle !

Il existe une dizaine de techniques pour devenir propriétaire d’une entreprise même si on n’a pas l’argent.

  • Crédit-vendeur
  • LBO
  • Rachat partiel
  • Prise de participation
  • Location-gérance
  • etc

Vous pouvez aussi mélanger plusieurs techniques. Tout est possible. Il suffit de négocier, et de proposer des deals gagnants-gagnants.

Je les explique et illustre toutes dans la formation.

Sans compter qu’il existe aussi des aides à la reprise d’entreprise…

Bref, l’argent n’est vraiment pas un problème.

Quand on ne veut pas, on trouve des excuses.

Quand on veut, on trouve des solutions.

 

 

J’ai rencontré un contrôleur de gestion qui a perdu son emploi à 5 ans de la retraite.

Au lieu de déprimer, lui a décidé de racheter une boulangerie… Aujourd’hui il en a 8 (et il ne va pas s’arrêter là) !

Le colonel Harland Sanders a quant à lui créé la très célèbre chaîne de restauration rapide américaine KFC à 65 ans. 

Il n’y a pas d’âge pour reprendre une entreprise.

Vous seul décidez de votre avenir et de ce que vous en faites.

Et si vous avez une situation confortable, sachez qu’il est tout à fait possible de reprendre sans devenir le patron, sans quitter votre job, comme un pur investissement (c’est exactement ce que je compte faire et j’explique comment dans la formation) !

Reprendre une entreprise n’est pas une question d’âge mais de motivation.

J’ai rencontré un jeune sans diplôme qui a racheté une vieille imprimerie et fait une plus value de 200.000 euros à la revente en seulement quelques mois.

Dans cette formation, un serial repreneur de 32 ans qui a construit en seulement 3 ans et en partant de zéro un groupe de 200 personnes révèle comment il s’y est pris.

Il y a 3 ans, il n’avait RIEN. Il ne connaissait RIEN. Et il ne possédait RIEN.

Pendant des heures, il détaille TOUT son savoir et TOUTE son expérience.

Il livre ses secrets, astuces et anecdotes.

Il explique clairement que oui, en raison de votre jeune âge, vous aurez à faire vos preuves.

Mais qu’une fois votre première acquisition faite, lorsque vous aurez repris en main l’entreprise, vous serez considéré comme l’étoile montante dans le secteur.

Le serial repreneur que j’ai rencontré me disait d’ailleurs qu’au bout de 2 ans seulement on venait le voir en personne pour lui proposer des boîtes à reprendre !

Cessez de voir de vous mettre des barrières infranchissables là où il n’y en a pas. 

Ne bossez pas 10 ans pour peut-être devenir le patron un jour…

Devenez le patron TOUT DE SUITE !

 

Le prix inclut 2 choses : la formation, et le deal avec mon expert comptable.

La formation rassemble plusieurs interlocuteurs :

  • un expert de la reprise qui a accompagné des vendeurs et repreneurs pendant 20 ans (il a vu tous les cas de figure)
  • un serial repreneur qui a monté un groupe de 200 collaborateurs en 3 ans et à seulement 32 ans.
  • un directeur financier qui cumule 20 ans d’expérience dans différents secteurs (il sait faire parler les chiffres)
  • Des témoignages de repreneurs aux 4 coins de la France (membres ou non de la formation)

Ils vous livreront tous leurs secrets pour faire de VOTRE reprise une grande réussite.

Vous aurez aussi accès à des bonus :

  • Secteurs porteurs et secteurs à fuir
  • Pièges et arnaques à éviter absolument

… et bien d’autres !

Chaque semaine pendant 10 semaines de nouveaux contenus se débloqueront.

Cela représente environ 15 heures de vidéo en tout !

 

Le deal avec mon expert-comptable comprend :

  • La création gratuite de votre VSI
  • 50% de réduction sur la comptabilité des 2 sociétés la première année (le VSI et la société cible)
  • 33% de réduction sur les honoraires de mon expert comptable si vous le choisissez pour vous accompagner sur l’analyse de la comptabilité de la société cible
  • Une LOI (lettre d’intention, équivalent du compromis) type qui vous sera remise gratuitement.

Contrepartie :
Vous engager à laisser vos 2 sociétés au moins 3 ans chez mon expert-comptable.
Les frais de débours sont à votre charge, les frais de montages particuliers également.
Pour bénéficier de ce deal vous devez remplir un questionnaire après avoir remis votre LOI remplie.

 

L’accompagnement par l’expert de la formation comprend :

  • Un appel gratuit de conseil
  • S’il aboutit, la possibilité de vous faire accompagner de A à Z pour votre première reprise

J’investis depuis des années et j’ai fondé OLI il y a 4 ans.

Si vous avez déjà souscrit à l’une de mes formations vous savez que nous faisons appel à des intervenants ultra qualifiés. La formation a été réalisée avec l’un des meilleurs experts en reprise d’entreprise de France, un serial entrepreneur à succès, et un directeur financier.

Toutes mes formations sont 100% satisfait ou remboursé et celle-ci l’est pendant 90 jours.

Vous pouvez retrouver les avis de nos clients sur le site trustpilot.com.

Tout ce qu’OLI fait, c’est fait à fond.

Si, pour n’importe quelle raison, vous n’êtes pas 100% satisfait de cette formation, ou si vous estimez qu’elle n’est pas faite pour vous, envoyez-moi un mail et je vous rembourse jusqu’au dernier centime. Sans vous poser de question.

Vous disposez de 90 jours (3 mois) à compter de la date de commande pour faire jouer cette garantie, toutefois pour les offres Premium et VIP elle prend fin dès que vous faites appel à l’un des 2 experts.

En général, les demandes de remboursement sont traitées dans les 24h à 72h après réception de votre email.

Allez voir sur le site trustpilot.com les avis de clients. Nous remboursons bien conformément à ce que nous annonçons ici.

Le moyen le plus simple pour nous contacter consiste à nous envoyer un email à l’adresse :

support@objectif-libre-et-independant.fr ou directement sur notre formulaire de contact.

CGV