oli_logo_3

J’ai fait ce qu’il fallait faire !

J’ai relu ce qu’il fallait relire et j’ai immédiatement mis en place les changements. Sans réfléchir. J’ai simplement fait ce que ces ouvrages disaient de faire.

 

Résultat :

En moins d’un mois :

– ma situation « conjugale » a été réglée,

– et le montant de mes bonus avait… doublé !

Concrètement, j’en faisais deux fois moins, et je gagnais deux fois plus.

 

Ça a été un déclic

La solution à nos problèmes est inscrite quelque part.

Quel que soit notre problème, d’autres l’ont eu avant. Des milliers de personnes dans l’histoire. Et il existe forcément un livre qui explique comment faire.

 

Cette valise devant cette porte a été un service énorme.

J’en ai tiré 2 leçons :

La première est que l’argent permet d’acheter sa liberté.

Et donc de vraiment pouvoir passer du temps avec ceux qu’on aime. Sans être fatigué par une journée ou une semaine de travail.

Mais cet argent ne sert à rien si, pour le gagner, vous avez perdu ceux que vous aimez !

C’est pourquoi, il faut devenir riche le plus vite possible, et en y consacrant le moins de temps possible. C’est la notion d’efficience.

Écraser un moustique avec un marteau, c’est efficace, mais ce n’est pas efficient. Certes, on tue le moustique, mais pour réussir cela, on fait un trou dans le mur.

Utiliser un journal plié en deux, c’est efficient. On tue le moustique, sans rien abîmer.

Pour la réussite, c’est pareil : travailler 16h par jour, c’est efficace, mais ce n’est pas du tout efficient ! Ça peut nous faire perdre beaucoup.

Ce qu’il faut, c’est réussir en travaillant mieux. Pas en travaillant plus.

 

La deuxième leçon tirée de cette crise

C’est que j’ai pris conscience que je n’avais pas à faire face à des tas de problèmes dont les solutions étaient déjà connues !

 

Je me suis alors mis à littéralement dévorer les livres permettant d’acquérir l’expérience d’autres personnes.

J’ai lu, lu, et lu, sur des tas de domaines différents.